SI au Féminin 2018 : Une 6e édition qui a battu tous les records

Publicado el 5 de diciembre de 2018

La journée des Sciences de l'Ingénieur au Féminin a permis de sensibiliser 18 000 collégiennes et lycéennes aux carrières scientifiques et techniques, le 29 novembre, avec l'UPSTI, sous le haut patronage du Ministère de l'Education nationale et de la jeunesse.

Sciences de l'Ingénieur au Féminin : une 6e édition qui a battu tous les records, avec Elles Bougent et l'UPSTI

Bravo et merci aux 1 500 ingénieur.e.s, technicien.ne.s et élèves ingénieur.e.s, mobilisées à l'occasion de la 6ème édition des Sciences de l'Ingénieur au Féminin, ce jeudi 29 novembre 2018 ! Grâce à vous, 18 000 collégiennes et lycéennes ont pu être sensibilisées aux filières et carrières scientifiques et techniques. Et, qui sait, des vocations sont peut-être nées à travers vos témoignages.

Merci également aux 300 établissements scolaires participants (contre 220 l'an dernier), dans l'ensemble des académies de France métropolitaine (hors Corse), mais aussi dans 21 Lycées Français du monde, en partenariat avec l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE).

>> Consultez les chiffres-clés de la 6e édition des SI auFeminin

Cette initiative est menée conjointement par Elles bougent et l'UPSTI, sous le haut patronage du Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse, avec la collaboration active de Femmes ingénieurs, de la Fondation Arts et Métiers, Arts et Métiers Alumni, ESTP au Féminin et la FAFIEC.

Vidéo : Le message du Ministre de l'Education

Sensibiliser les filles aux carrières scientifiques et techniques

SI au Féminin 2018 : sensibiliser les filles aux filières et carrières scientifiques et techniquesSur 48% de filles en Terminale S, seul 1 ingénieur sur 5 est une femme. Une voie encore trop peu empruntée par les bachelières scientifiques, alors que la profession est dans le plein emploi et que les jeunes diplômées accèdent à des postes bien rémunérés.

« Il y a encore un travail à faire de sensibilisation des jeunes filles pour qu'elles puissent oser embrasser ce type de carrière scientifique et technique », confirme Aude Pavilla, déléguée régionale Elles Bougent en Martinique au micro de RCI. « Les filles ont tendance à s'auto-censurer pour le choix de ces métiers. L'idée, c'est de leur permettre de briser les barrières qu'elles peuvent se mettre elles-mêmes, la pression familiale aussi, le manque d'informations. Les associations Elles Bougent et UPSTI répondent à cette demande quant à ces sections. C'est un travail qui doit se faire de façon perpétuelle et continuelle pour toucher un maximum de filles et sur toutes les générations. »

>> A lire aussi : "Dire aux filles que la voie scientifique leur est ouverte", Françoise (co-déléguée Bretagne)

C'est dans ce contexte que 1 500 ingénieur.e.s, technicien.ne.s et étudiant.e.s ont été invité.e.s par les établissements scolaires à témoigner devant les collégiennes et lycéennes. L'objectif de la journée : présenter leurs métiers ainsi que les différentes voies pour y accéder, afin de les sensibiliser aux carrières scientifiques ou techniques vers lesquelles elles ne s'orientent pas par méconnaissance ou en raison de stéréotypes persistants.

« Ça a changé ma vision des choses », Zoé, collégienne (77)

6e édition des Sciences de l'Ingénieur au Féminin avec Elles Bougent et l'UPSTI, sous le haut patronage de l'Education nationaleAu cours de leurs interventions, les marraines et étudiantes ont ainsi pu leur expliquer plus précisément en quoi consistait leur métier au quotidien. Une profession qui englobe des fonctions très diverses, dans tous les secteurs d'activités.

« Je pensais qu'être ingénieur, c'était être devant un ordinateur. Ça a changé ma vision des choses », a reconnu la jeune Zoé, élève du collège Claude-Monet à Magny-le-Hongre (77), dont les propos ont été cités dans les colonnes du Parisien.

>> A lire aussi : "Participer aux Sciences de l'Ingénieur au Féminin a créé une nouvelle vocation pour moi", Manon (ESAIP)

Très curieuses, les 26 collégiennes de Seine-et-Marne ont posé de nombreuses questions aux deux ingénieures et à l'étudiante de l'ESIPE présentes, jeudi, dans le cadre de la journée des Sciences de l'Ingénieur au Féminin. Parmi les thèmes évoqués, le salaire, les études à mener, les relations avec les collègues masculins, les matières à privilégier à l'école pour y arriver ou encore les langues étrangères à maîtriser.

« A votre âge, je ne savais pas quoi faire comme métier. J'ai fait des études de médecine et puis je me suis réorientée car j'aimais bien les avions, les voitures. Tout est possible. Et il ne faut surtout pas que la faible proportion de filles vous bloque », a ainsi expliqué Isa Bernardino, ingénieure en énergie et régulation à l'Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle et marraine Elles Bougent.

Orientation : 5 bonnes raisons de devenir ingénieure

« La profession d'ingénieur, un métier bien plus généraliste », Shahérazade, étudiante (ESILV)

6e édition des Sciences de l'Ingénieur au Féminin avec Elles Bougent et l'UPSTI, sous le haut patronage de l'Education nationalePour Shahérazade, étudiante à l'ESILV en 1ère année du cycle ingénieur, le problème se situe plutôt en amont. « Les lycéennes ont en tête que la profession d'ingénieur est liée à l'automobile ou au BTP (…). Alors que c'est un métier bien plus généraliste. Je dirais que leur vision de la profession est encore trop fermée, pas assez large. ».

La marraine étudiante, qui a animé 6 tables rondes au Lycée Chaptal, à Paris, n'a pas senti que les jeunes filles avaient peur de ne pas trouver leur place à l'avenir. « Je leur raconte comment je travaille en mode projet à l'école. On n'a aucun mal à se faire entendre en tant que femme. Il ne faut pas hésiter à prendre les devants. La société a évolué. Les hommes n'ont plus les préjugés sexistes qui existaient peut-être encore il y a une vingtaine ou une trentaine d'années. »

>> A lire aussi : "Je savais que je voulais devenir ingénieure", Marion (ISEP)

Les SI au Féminin en vidéo

Reportage au collège de la Clef Saint-Pierre, à Élancourt, dans les Yvelines, où des collégiennes de 3e ont pu rencontrer des femmes ingénieures, à l'occasion de la 6e édition des Sciences de l'Ingénieur au Féminin (réalisation : TV78 - La chaîne des Yvelines) :

Toutes les vidéos des SI au Féminin

Verbatims des SI au Feminin 2018

Petit florilège de vos messages reçus ou postés sur les réseaux sociaux (liste non exhaustive) :

« Échanges intenses et constructifs avec les 70 jeunes filles sur le métier d'ingenieure mais aussi les études supérieures ! Merci au collège Jean Monet de m'avoir accueilli pour cette journée des SI au féminin ! », Marie Couvé, marraine étudiante en 2e année de Télécom Physique Strasbourg et membre active de la délégation régionale Elles Bougent Alsace.

Les Sciences de l'Ingénieur au Féminin 2018 au Lycée Pasteur de Neuilly, avec Elles Bougent et l'UPSTI« Clôture en beauté ce samedi matin de l'édition 2018 "Sciences de l'Ingénieur au Féminin" au collège Albert Camus de Bois Colombes avec ELLES BOUGENT ! Enorme Merci aux marraines de l'ESILV, GRTgaz, SEPHORA et SCHLUMBERGER ainsi qu'aux 43 pétillantes collégiennes et lycéennes présentes avec leur proviseur Sébastien LORANT-RAZE. Et clin d'œil au Parisien qui a souhaité titrer son article sur notre opération séduction : "Ingénieur, c'est aussi pour vous les filles ! », Bettina Hortal, Responsable Pôle Délégations Territoriales Domaine Stratégie Aff. Publiques & Territoires GRTgaz.

« Merci à toutes les marraines, ingénieures et alternantes, pour leur partage d'expérience auprès des collégiennes et lycéennes des régions Pays de la Loire et Bretagne. Et merci à Elles bougent pour cette initiative ! », Pierre Jacobs, Directeur Orange Ouest.

« Un grand MERCI à Noémie et à Armanda pour leur intervention au collège Albert CAMUS ce jeudi 29 novembre 2018. Elles ont réussi à susciter un réel enthousiasme pour les études d'ingénieures auprès de nos élèves de 3ème ! ! ! », Collège Albert Camus au Plessis-Trévise (94).

« Un grand merci à toutes nos marraines et marraines étudiantes de la délégation Elles Bougent en Champagne Ardenne pour leur participation à ces SI au Féminin : partage d'expériences pour encourager les lycéennes à choisir des carrières scientifiques et techniques ! », Emilie, Responsable Promotion Etudiants à l'Université de Technologie de Troyes (UTT).

« Heureuse d'avoir témoigné pour les SI au Féminin dans l'académie de Martinique au lycée Joseph Gaillard, invitée par la délégation régionale Elles Bougent en Martinique et l'UPSTI. Jeunes filles, osez ! Yes, you can ! La mixité est une richesse ! », Giliane, Ingénieure Pédagogique à l'Université des Antilles.

« Nous avons réussi à organiser l'événement dans 5 lycées, c'était la 1 ère fois pour 4 d'entre eux ! 35 intervenantes et intervenants se sont mobilisé-e-s et ont partagé leur passion pour les sciences et les métiers d'ingénieur et de technicien. 300 jeunes filles ont participées à l'évènement et ont écouté avec beaucoup d'intérêt les différents témoignages. Encore Merci à toutes et tous et Bravo », Isabelle Valentin-Bianco, Directrice du développement Europe de Plastic Omnium et co-déléguée régionale Elles Bougent en Picardie.

« Cet après-midi nous avons déconstruit les stéréotypes dans les sciences, nous avons parlé d'avenir, d'ingénierie et de bien d'autres sujets. Merci au lycée Poincaré de Palaiseau pour l'accueil », Anne.

Les Sciences de l'Ingénieur au Féminin 2018 en Polynésie Française, avec Elles Bougent et l'UPSTI« Une magnifique demi-journée pour valoriser les métiers scientifiques auprès des jeunes filles avec l'UPSTI et Elles bougent. Merci à toutes les intervenantes et à l'année prochaine au Lycée Berthollet d'Annecy », Rémi Ponche, Enseignant de SII et d'informatique en CPGE.

« Continental et le lycée Henri Nominé s'associent pour faire briller les métiers de l'Ingénierie. Ce jeudi 29 Novembre, six salariées de l'usine Continental de Sarreguemines, marraines Elles bougent Lorraine, ont présenté la Journée des sciences de l'Ingénieur à 150 élèves. Merci », Isabelle Le May, Directrice des relations entreprises des Mines Nancy et déléguée régionale Elles Bougent en Lorraine.

« Merci à tous les lycéennes de 2nde du Lycée Chaptal pour votre implication dans les SI au Féminin organisées par l'UPSTI et Elles bougent. Les intervenantes m'ont toutes dit qu'elles avaient été impressionnées par la qualité de vos échanges », Pierre-Louis Chiambaretto, enseignant de SII en CPGE au Lycée Chaptal, à Paris.

« Nous espérons avoir donné envie aux lycéennes du lycée Averroès de Lille de se lancer dans des carrières scientifiques lors de la journée SI au féminin », étudiantes du projet #JeSuisIngénieurE de l'IMT Lille.

« Merci à nos ambassadrices de parler de leur métier qui n'a pas surtout pas de genre et accessible à toutes », Marie-Cécile Penvern, Responsable communication et solidarité Enendis Bretagne.

« Ce matin, j'étais au lycée Mermoz lors des journées des sciences de l'ingénieur au féminin, où j'ai pu discuter des différents types de métier de la tech. C'était ultra enrichissant ! Je suis heureuse de voir cette nouvelle génération arriver curieuse et super ouverte. Merci les filles ! », Estelle Landry, cheffe de projet en apprentissage chez Elium, à Montpellier.

« Super expérience de revenir dans son lycée (Lycée Brocéliande, académie de Rennes, ndlr) après plus de 10 ans, pour témoigner de son parcours d'ingénieure. Merci pour cette expérience Elles bougent et Plastic Omnium », Héloïse Rolland, ingénieure chez Plastic Omnium, à Compiègne.

« Ravie d'être présente au collège l'Ardillière de Nézant à Saint-Brice-sous-Forêt pour la 6eme édition de la journée "les sciences de l'ingénieur au féminin". Merci aux enseignants et aux collégiennes pour leur accueil et leur écoute », Claudine, Directrice Ingénierie Système, SdF et Security chez Safran et déléguée régionale Elles Bougent en Ile-de-France.

« Union SNCF Réseau et Groupe Keolis pour présenter aux lycéennes nos métiers techniques. Occasion de visiter un dépôt de maintenance, un simulateur de conduite et une salle de supervision trafic. Super intéressant ! ! », Sophie Dortignac, Chef de groupe en bureau d'études Ingénierie et Projets à SNCF Réseau Bordeaux.

N'hésitez pas à nous envoyer votre témoignage par mail à : inscriptions@lessiaufeminin.fr

Témoignages de marraines Elles Bougent

La journée des SI au Féminin 2018 sur les réseaux sociaux

Retour sur la 6e édition de la journée des Sciences de l'Ingénieur au Féminin, le 29 novembre 2018, avec ce best of de vos posts publiés sur les réseaux sociaux :

REMERCIEMENTS

Nous tenons à remercier chaleureusement les 300 collèges et lycées, qui ont participé à cette 6e édition des Sciences de l'Ingénieur au Féminin, permettant à 18 000 jeunes filles de pouvoir écouter les conseils et les témoignages des marraines et intervenantes présentes.

Un grand merci aux marraines et marraines étudiantes Elles Bougent des écoles et entreprises partenaires, pour votre mobilisation qui a contribué au succès de cette journée : ACCENTURE, AIR FRANCE, AIRBUS, ALSTOM, ALTEN, ARCELOR MITTAL, ARIANEGROUP, ARM, ARTS ET METIERS PARISTECH, ASSYSTEM, AXENS, AXWAY, BATIGERE, BERTRANDT, BOSCH, BOUYGUES CONSTRUCTION, CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS, CENTRALE SUPELEC, CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE, CNAM, CNES, COCA-COLA, COLAS, CONTINENTAL, DASSAULT AVIATION, DASSAULT SYSTEMES, DEMATHIEU BARD, ECE, Groupe EDF, ENAC, EFREI, EIFFAGE ENERGIE SYSTEMES, ENGIE, ENSEA, ENSTA PARISTECH, EPF, ESIEE PARIS, ESIGELEC, ESILV, ESME SUDRIA, ESTACA, ESTP PARIS, FAURECIA, GAC GROUP, GEMALTO, GENERAL ELECTRIC, GROUPE ADP, GROUPE CESI, GROUPE INSA, GROUPE RENAULT, GRTGAZ, ICAM, IMT, INFORMATIQUE BANQUE POPULAIRE (I-BP), IPSA, ISAE-SUPAERO, ISEP, ISTIA, IUT NANTES, IUT VILLE D'AVRAY, KLANIK, MARINE NATIONALE, MICROSOFT, MINES ALBI, MINES NANCY, MOODY'S, NAVAL GROUP, NEOSOFT, NETATMO, NGE, ORANGE, PCM, PLASTIC OMNIUM, RESEAU POLYTECH, RADIALL, SAFRAN, SCHLUMBERGER, SCHNEIDER ELECTRIC, SEGULA TECHNOLOGIES, SIEMENS, SIGMA-CLERMONT, SII, SNCF, SOGETI, SOLVAY, SOPRA STERIA, SPIE, SUEZ, TALENTSOFT, THALES, TOTAL, UNIVERSITE DE LA ROCHELLE, UPEM / ESIPE, UTBM, UTT, VALEO, VEOLIA, VINCI.

Merci également à l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) et l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) pour la mobilisation de votre réseau, qui a permis à 21 Lycées Français du Monde de prendre part à cette journée cette année : Belgique, Cambodge, Cameroun, Canada, Colombie, Cuba, Danemark, Émirats arabes unis, Espagne, Éthiopie, Gabon, Guatemala, Liban, Madagascar, Maroc, Mexique, Niger, Nigeria, Polynésie Française et Ukraine.

Merci aussi aux collectivités territoriales et aux académies pour votre mobilisation dans le cadre de cette 6e édition.

A lire aussi

Consultez également les retombées presse des SI au Féminin 2018

Galería de fotos

¿Algún comentario que hacer?

Pour réagir, vous devez être identifié.